La Volonté du Dragon, de Lionel Davoust

De temps en temps, il faut savoir essayer de nouveaux auteurs. J’ai souvent une certaine appréhension à lire une nouvelle plume. Mais quand l’auteur a déjà publié plusieurs ouvrages et qu’il m’est chaudement recommandé par quelqu’un de confiance (et qu’en plus je l’ai déjà rencontré et qu’il est fort sympathique) je ne suis pas trop inquiet. C’est donc avec une certaine confiance que je me suis lancé dans La Volonté du Dragon, premier roman de Lionel Davoust.

Continuer la lecture de « La Volonté du Dragon, de Lionel Davoust »

Mage de guerre, de Stephen Aryan

La fantasy d’action est au cœur de l’ADN des éditions Bragelonne et ce dès leur premier ouvrage le fameux Légende de David Gemmell. Et c’est donc naturellement que l’éditeur propose régulièrement des ouvrages du même genre. Ce qui nous amène à ce Mage de guerre, premier livre d’une trilogie de Stephen Aryan, qui s’annonce comme faisant partie de la livraison de cette année.

Continuer la lecture de « Mage de guerre, de Stephen Aryan »

Millecrabe, de P.-J. Hérault

Cela fait un bon moment que je n’ai pas parlé d’uchronie, il est donc temps d’y revenir. Cette fois il s’agit d’un auteur français, P.-J. Hérault, publié chez un petit éditeur. L’histoire se passe sensiblement à la même époque que Le complot contre l’Amérique de Roth, mais dans un univers bien différent. Dans Millecrabe, Napoléon n’a pas poussé sa Grande Armée jusqu’à Moscou et a préféré passer l’hiver en Ukraine, avant d’entreprendre la suite de son unification européenne par la diplomatie. Nous sommes maintenant en 1945, l’Europe est une unique fédération de l’Espagne à la Sibérie et la Chine s’apprête à entrer en guerre contre elle.

Continuer la lecture de « Millecrabe, de P.-J. Hérault »

Les marionnettes de l’ombre, d’Orson Scott Card

La saga des ombres, série parallèle à Ender, se poursuit sous la plume d’Orson Scott Card. Ce troisième volume continue l’affrontement entre Peter Wiggins, secondé par Bean, et Achilles pour le contrôle du monde. Rien que ça.