The Queen of Bedlam, de Robert McCammon

J’ai parfois la chance de voir un livre dépasser mes attentes. C’est ce qui s’était passé avec Speaks the Nightbird de Robert McCammon. L’auteur ayant décidé d’offrir d’autres aventures au protagoniste principal de ce livre, je n’ai pas hésité à lire le volume suivant, intitulé The Queen of Bedlam.

Continuer la lecture de « The Queen of Bedlam, de Robert McCammon »

Gunpowder Moon, de David Pedreira

Les genres littéraires ne sont pas des territoires bien définis et distincts : leurs frontières sont floues et ils ont tendance à se chevaucher. Ainsi, on trouve des ouvrages qui rentrent autant dans la case « Science-Fiction » que dans la case « Thriller », comme ce fut le cas avec les romans d’Andy Weir et j’ai déjà croisé ce genre de mélange, notamment chez des auteurs de thriller qui explorent un peu le domaine de la SF (par exemple L’index de la peur de Robert Harris ou Le sang des hommes de Philip Kerr). C’est apparemment au même croisement que l’on peut trouver Gunpowder Moon de David Pedreira.

Continuer la lecture de « Gunpowder Moon, de David Pedreira »

Speaks the nightbird, de Robert McCammon

On peut choisir ses lectures en décortiquant soigneusement les avis des différents lecteurs et critiques, on compulsant la quatrième de couverture et en cherchant le plus d’informations possibles avant de se lancer dans la lecture. Et parfois on fait quasiment le contraire. Speaks the nightbird (Le chant de l’oiseau de nuit en français) est un roman dans lequel je me suis lancé sur l’unique conseil d’une personne, en en sachant finalement assez peu sur le contenu. Voyons donc ce que raconte ce roman de Robert McCammon.

Continuer la lecture de « Speaks the nightbird, de Robert McCammon »

Une douce flamme, de Philip Kerr

La mort, entre autres reprenait les aventures de Bernie Gunther, le privé allemand, après plus d’une décennie d’absence dans les librairies. Maintenant qu’il est reparti sur son personnage le plus célèbre, Philip Kerr ne le lâche plus et le fait même voyager. En effet, dans Une douce flamme nous retrouvons Gunther peu de temps après la fin du précédent volume. Lequel se terminait justement par la décision pour le détective de quitter l’Allemagne, afin d’échapper à des accusations de meurtre, ainsi que mettre de la distance entre lui et les chasseurs de nazis qui le confondent avec un autre.

Continuer la lecture de « Une douce flamme, de Philip Kerr »

La conspiration de Roswell, de Boyd Morrison

Après déjà trois volumes des aventures de Tyler Locke, j’arrive au dernier épisode disponible à ce jour, Boyd Morrison n’ayant pas encore écrit de cinquième opus, la série s’arrête là pour le moment. Voyons donc si je prends toujours autant plaisir à lire cette série.

Continuer la lecture de « La conspiration de Roswell, de Boyd Morrison »

Moriarty : Le chien des d’Urberville, de Kim Newman

Kim Newman est le créateur d’un univers littéraire, Anno Dracula, dont les deux premiers volumes m’ont plu. Le mélange entre fantastique et uchronie saupoudré de références littéraires et historiques se tenait bien. Aussi, lorsque l’éditeur français de l’auteur décida de publier son volume consacré à Moriarty, le fan de Sherlock Holmes que je suis n’a bien sûr pas résisté une seconde à la tentation d’en faire l’acquisition.

Continuer la lecture de « Moriarty : Le chien des d’Urberville, de Kim Newman »

Ciel profond, de Patrick Lee

Les deux premiers volumes de la trilogie La brèche de Patrick Lee ont constitué de bonnes lectures. C’est donc sans trop d’inquiétude que j’ai fini par me lancer dans la lecture de Ciel profond, le dernier épisode. Voyons un peu comment l’auteur conclu sa trilogie.

Continuer la lecture de « Ciel profond, de Patrick Lee »

Le peuple d’argile, de David Brin

J’ai récemment parlé de David Brin suite à la réédition de Terre et remarqué qu’il ne me restait qu’un seul texte de l’auteur en français que je n’avais pas encore lu. J’ai décidé de combler cette lacune et ai donc lu Le peuple d’argile, son avant-dernier roman en date. Voyons un peu de quoi il est question.

Continuer la lecture de « Le peuple d’argile, de David Brin »

Le marteau de Thor, de Stéphane Przybylski

L’année dernière, j’ai causé du premier volume d’une tétralogie publiée par les éditions du Bélial. Écrit par Stéphane Przybylski, Le château des millions d’années est un roman que je n’arrivais pas tout à fait à classer mais dont la lecture m’avait fait plaisir. Le deuxième volume de la série étant sorti l’année dernière aussi, il serait temps que j’en parle un peu.

Continuer la lecture de « Le marteau de Thor, de Stéphane Przybylski »

La défense de Steve Cavanagh

Au fil de mes lectures dans la collection thriller des éditions Bragelonne, j’ai déjà vu passer quelques sous-genres particuliers, notamment le thriller politique avec House of Cards, le thriller orienté archéologie/vieux trésors avec la série Tyler Locke ou encore le thriller de SF avec Seul sur Mars. Je me suis cette fois frotté à un autre sous-genre, le thriller judiciaire. Et c’est donc avec La défense de Steve Cavanagh que je démarre.

Continuer la lecture de « La défense de Steve Cavanagh »