Black Man, de Richard Morgan

Il y a un peu plus d’une dizaine d’années, j’ai chroniqué ici Black Man, un roman de SF de Richard Morgan dont j’ai depuis relu et par la même occasion chroniqué sa trilogie Takeshi Kovacs. Après une incursion dans la fantasy, l’auteur est revenu à la SF avec Thin Air, un ouvrage se passant dans le même univers que Black Man. Ce nouveau roman venant d’arriver en France, j’en ai profité pour relire le précédent. Et à cette occasion, je tente une expérience : refaire une chronique sur un ouvrage déjà chroniqué.

Continuer la lecture de « Black Man, de Richard Morgan »

Navigator, de Stephen Baxter

Après avoir fini Conqueror, je m’étais dis que je n’attendrais pas trop avant de lire le volume suivant de la Time’s Tapestry de Stephen Baxter. Et c’est bien ce que j’ai fait. Voyons donc un peu quelles périodes historiques sont couvertes par Navigator et si le mystère qui se cache derrière les prophéties s’éclaircit un peu.

Continuer la lecture de « Navigator, de Stephen Baxter »

Cheval de Troie, de Martha Wells

Ce qu’il y a de bien avec les novellas, c’est qu’on peut les lire rapidement. Ceci rend plus « facile » de s’occuper rapidement d’une série. Après un Artificial Condition qui m’a bien plu, je n’ai donc pas trop attendu avant de me lancer dans le troisième épisode des aventures de Murderbot par Martha Wells : Rogue Protocol (Cheval de Troie en français).

Continuer la lecture de « Cheval de Troie, de Martha Wells »

Shadow Captain, d’Alastair Reynolds

L’un des derniers romans publiés par Alastair Reynolds, Revenger (Vengeresse en VF), se présentait comme le premier d’une série, même s’il concluait son intrigue principale. Le volume suivant étant sorti, j’ai fini par me décider à m’y intéresser. Voyons donc ce que vaut Shadow Captain.

Continuer la lecture de « Shadow Captain, d’Alastair Reynolds »

L’empire électrique, de Victor Fleury

Je lis nettement moins d’auteurs francophones d’anglophones. Et le fait d’avoir déjà un certain nombre d’auteurs que je suis de façon régulière et dont je lis peu à peu la plupart (voire tous) des ouvrages ne laisse pas toujours beaucoup de place pour en tester de nouveau. Mais de temps en temps, je trouve le temps et la motivation pour essayer une nouvelle plume. Il y a peu, j’avais enfin franchi le pas avec Lionel Davoust et son La Volonté du Dragon. Cette fois, je m’intéresse à Victor Fleury et mon choix s’est porté sur L’empire électrique.

Continuer la lecture de « L’empire électrique, de Victor Fleury »

Schémas artificiels, de Martha Wells

Il y a quelques chroniques de cela, j’ai parlé du premier volume des Murberbot Diaries de Martha Wells. Cette première novella m’avait fort plu et je comptais bien poursuivre rapidement avec la suite des aventures du droïde de sécurité. Je n’ai donc pas tardé à lire Artificial Condition (Schémas artificiels en français).

Continuer la lecture de « Schémas artificiels, de Martha Wells »

Conqueror, de Stephen Baxter

Il n’y a pas très longtemps, j’ai parlé de Emperor, le premier volume de la tétralogie Time’s Tapestry de Stephen Baxter. L’ouvrage m’avait bien plu et j’étais assez curieux de voir vers quoi l’auteur se dirigeait dans la suite de sa série. Je n’ai donc pas trop tardé avant de lire le deuxième volume, intitulé Conqueror.

Continuer la lecture de « Conqueror, de Stephen Baxter »

Reach for Infinity, dirigée par Jonathan Strahan

Après Engineering Infinity et Edge of Infinity, je continue la série des anthologies Infinity dirigées par Jonathan Strahan. La troisième s’intitule Reach for Infinity et revient encore un peu en arrière par rapport aux précédenteq. Cette fois, l’humanité n’en est encore qu’au début de la colonisation du système solaire.

Continuer la lecture de « Reach for Infinity, dirigée par Jonathan Strahan »

Défaillances Systèmes, de Martha Wells

Ayant à une époque acquis les livres beaucoup plus vite que je ne les lisais, j’ai encore en stock des ouvrages qui sont là depuis longtemps et qui sont de la main d’auteur dont je n’ai encore rien lu. Et parfois, je finis par avoir mon premier contact avec l’auteur par le biais d’une autre oeuvre. C’est ce qui est arrivé avec Martha Wells dont je possède Le feu primordial depuis une bonne dizaine d’années. Pourtant, c’est finalement avec All Systems Red (Défaillance Systèmes dans sa version française) que je lis finalement Wells pour la première fois.

Continuer la lecture de « Défaillances Systèmes, de Martha Wells »

House of Suns, d’Alastair Reynolds

Je ne surprendrai personne en disant que je continue de faire le tour des romans d’Alastair Reynolds qui ne sont pas encore traduits en français. Après Aurora Rising qui se passait dans le même univers que L’espace de la révélation, je m’occupe cette fois d’un roman isolé, House of Suns.

Continuer la lecture de « House of Suns, d’Alastair Reynolds »