House of Suns, d’Alastair Reynolds

Je ne surprendrai personne en disant que je continue de faire le tour des romans d’Alastair Reynolds qui ne sont pas encore traduits en français. Après Aurora Rising qui se passait dans le même univers que L’espace de la révélation, je m’occupe cette fois d’un roman isolé, House of Suns.

Continuer la lecture de « House of Suns, d’Alastair Reynolds »

Resplendent, de Stephen Baxter

L’une des habitudes de Stephen Baxter est d’accompagner la plupart de ses romans d’un ou plusieurs textes courts se passant dans le même univers. Ces textes sont généralement repris par la suite dans un recueil. Dans le cas de l’univers des Xeelees, ces textes courts sont suffisamment nombreux pour être regroupés dans des recueils purement spécifiques. Trois ont été publiés à ce jour. Le premier Vacuum Diagrams accompagne la première série de romans, le Xeelee Sequence (Gravité, Singularité, Flux & Accrétion). Le deuxième, intitulé Resplendent, fait partie de la série des Enfants de la Destinée (Coalescence, Exultant, Transcendance). C’est de ce dernier dont je vais parler ici.

Continuer la lecture de « Resplendent, de Stephen Baxter »

Libration, de Becky Chambers

Il y a quelques temps, j’ai lu un space opera assez sympathique et plutôt différent de mes habitudes dans le genre : The Long Way to a Small Angry Planet (Un an dans l’espace en français) écrit par Becky Chambers. L’autrice ayant continué à explorer le même univers, j’ai décide de lire le volume suivant : A Closed and Common Orbit (traduit en Libration en français).

Continuer la lecture de « Libration, de Becky Chambers »

La forêt sombre, de Cixin Liu

Il y a quelques temps, j’ai parlé du Problème à trois corps, roman de science-fiction du chinois Cixin Liu. L’ouvrage étant le premier d’une trilogie et m’ayant suffisamment intéressé, j’ai décidé de m’engager dans la lecture du volume suivant : La forêt sombre.

Continuer la lecture de « La forêt sombre, de Cixin Liu »

Edge of Infinity, dirigée par Jonathan Strahan

Je vous ai parlé il y a quelques temps d’Engineering Infinity, premier volume d’une série d’anthologies dirigée par Jonathan Strahan. Je pensais attendre encore un peu avant de me lancer dans le volume suivant, mais le visionnage de la série animée anthologique Love, Death & Robots a fortement augmenté l’envie de lire des nouvelles. J’ai donc entamé la lecture du deuxième volume : Edge of Infinity.

Continuer la lecture de « Edge of Infinity, dirigée par Jonathan Strahan »

Le problème à trois corps, de Cixin Liu

Le problème à trois corps est le premier volume d’une trilogie de space opera chinois écrit par Cixin Liu.

Il y a quelques années, la SF anglophone a connu un petit bouleversement : pour la première fois, l’œuvre remportant le prix Hugo du meilleur roman fut un ouvrage traduit, qui plus est depuis le chinois. Cet événement n’a pas manqué d’attirer mon attention et l’ouvrage, ainsi que ses deux suites, a fini par être traduit en français. Après avoir passé quelques années à me dire que je lirai prochainement l’ouvrage, j’ai fini par passer à l’acte.

Continuer la lecture de « Le problème à trois corps, de Cixin Liu »

Le voyage de Haviland Tuf, de George R. R. Martin

George R. R. Martin est bien connu pour sa série de fantasy Le trône de fer, entamée il y a déjà un peu plus de vingt ans. Mais avant de publier le premier volume de cette saga, Martin avait déjà derrière lui plus de deux décennies de carrière en tant qu’auteur. Si certains de ses textes ont été traduit en français avant que le succès de sa série phare ne le fasse connaître plus largement, d’autres ont dû attendre que l’auteur soit nettement plus connus pour y avoir droit. C’est le cas du fixup Le voyage de Haviland Tuf.

Continuer la lecture de « Le voyage de Haviland Tuf, de George R. R. Martin »

La coexistence, de Ludovic Albar

Les deux premiers volumes de la trilogie Quantex de Ludovic Albar sont plutôt bien passés, malgré quelques défauts. C’est maintenant au dernier volume de passer sur le grill. Voyons un peu si l’auteur arrive à conclure de façon satisfaisante cette histoire.

Continuer la lecture de « La coexistence, de Ludovic Albar »

Aurora Rising, d’Alastair Reynolds

La série la plus connue d’Alastair Reynolds est celle des Inhibiteurs, initiée avec son premier roman L’espace de la révélation. L’auteur a ensuite écrit trois autres ouvrages dans le même univers (La cité du gouffre, L’arche de la rédemption, Le gouffre de l’absolution), avant de changer d’univers avec La pluie du siècle puis Janus. Mais en 2007, Reynolds revint le temps d’un roman dans son univers de départ. Cet ouvrage, intitulé The Prefect, est encore aujourd’hui inédit en français. Une décennie plus tard, l’auteur décida qu’il y avait matière à autre chose avec le protagoniste de The Prefect. C’est ainsi que fut publié en début de cette année Elysium Fire, deuxième volume consacré au Prefect Dreyfus. Pour l’occasion, le premier ouvrage est rebaptisé Aurora Rising. Tout cela faisait un bon prétexte pour que je me lance dans la partie inédite en français de cet univers.

Continuer la lecture de « Aurora Rising, d’Alastair Reynolds »

Marée stellaire, de David Brin

Parmi les différentes séries que je suis en train de relire, il y a celle de l’Élévation de David Brin. Le premier volume, Jusqu’au cœur du Soleil, m’a quasiment donné une meilleure impression qu’à sa première lecture. Qu’en est-il du volume suivant, Marée stellaire, dont mon souvenir était meilleur ?

Continuer la lecture de « Marée stellaire, de David Brin »