La Volonté du Dragon, de Lionel Davoust

De temps en temps, il faut savoir essayer de nouveaux auteurs. J’ai souvent une certaine appréhension à lire une nouvelle plume. Mais quand l’auteur a déjà publié plusieurs ouvrages et qu’il m’est chaudement recommandé par quelqu’un de confiance (et qu’en plus je l’ai déjà rencontré et qu’il est fort sympathique) je ne suis pas trop inquiet. C’est donc avec une certaine confiance que je me suis lancé dans La Volonté du Dragon, premier roman de Lionel Davoust.

Continuer la lecture de « La Volonté du Dragon, de Lionel Davoust »

Reach for Infinity, dirigée par Jonathan Strahan

Après Engineering Infinity et Edge of Infinity, je continue la série des anthologies Infinity dirigées par Jonathan Strahan. La troisième s’intitule Reach for Infinity et revient encore un peu en arrière par rapport aux précédenteq. Cette fois, l’humanité n’en est encore qu’au début de la colonisation du système solaire.

Continuer la lecture de « Reach for Infinity, dirigée par Jonathan Strahan »

Sharps, de K. J. Parker

Une nouvelle fois je me lance dans un roman de K. J. Parker sans vraiment savoir de quoi il retourne. Le précédent opus, The Hammer, m’avait bien plu entre autre par son côté colonie façon britannique en Amérique du Nord. Je suis naturellement curieux de voir ce que l’auteur propose avec Sharps.

Continuer la lecture de « Sharps, de K. J. Parker »

Défaillances Systèmes, de Martha Wells

Ayant à une époque acquis les livres beaucoup plus vite que je ne les lisais, j’ai encore en stock des ouvrages qui sont là depuis longtemps et qui sont de la main d’auteur dont je n’ai encore rien lu. Et parfois, je finis par avoir mon premier contact avec l’auteur par le biais d’une autre oeuvre. C’est ce qui est arrivé avec Martha Wells dont je possède Le feu primordial depuis une bonne dizaine d’années. Pourtant, c’est finalement avec All Systems Red (Défaillance Systèmes dans sa version française) que je lis finalement Wells pour la première fois.

Continuer la lecture de « Défaillances Systèmes, de Martha Wells »

House of Suns, d’Alastair Reynolds

Je ne surprendrai personne en disant que je continue de faire le tour des romans d’Alastair Reynolds qui ne sont pas encore traduits en français. Après Aurora Rising qui se passait dans le même univers que L’espace de la révélation, je m’occupe cette fois d’un roman isolé, House of Suns.

Continuer la lecture de « House of Suns, d’Alastair Reynolds »

Dark State, de Charles Stross

Charles Stross est l’un des auteurs que je chronique le plus sur ce blog et j’ai pourtant encore quelques bouquins de sa plume dans mes lectures à venir. La dernière en date fut Dark State, nouveau volume de sa trilogie en cours dans l’univers des Princes Marchands. Voyons ce que donne cette suite à Empire Games.

Continuer la lecture de « Dark State, de Charles Stross »

Le début de la fin, de Jasper Fforde

Il y a un bon moment maintenant, j’ai entamé une relecture des cinq premiers volumes des aventures de Thursday Next, sous la plume de Jasper Fforde. Le précédent volume, Sauvez Hamlet, terminait une sorte de premier cycle des aventures de la détective littéraire. Ma dernière relecture se fait donc au début du second cycle, avec Le début de la fin. Continuer la lecture de « Le début de la fin, de Jasper Fforde »

Retour sur Mars, de Ben Bova

Il y a quelques temps, j’ai parlé ici d’un roman de Ben Bova consacré à la planète rouge : Mars. Ce premier contact avec l’auteur s’étant bien passé, j’ai décidé de lire la suite dont le titre ne fait pas trop dans l’originalité : Retour sur Mars.

Continuer la lecture de « Retour sur Mars, de Ben Bova »

Emperor, de Stephen Baxter

Si Stephen Baxter est un auteur largement traduit en français (une bonne vingtaine de titres), il reste quantité de textes qui sont encore inédits chez nous (dont une quinzaine de romans). J’ai déjà parlé ici du diptyque formé par Proxima et Ultima. Cette fois, je me lance dans une série un peu plus longue : la Time’s Tapestry qui compte quatre volumes dont le premier s’intitule Emperor.

Continuer la lecture de « Emperor, de Stephen Baxter »