La coexistence, de Ludovic Albar

Les deux premiers volumes de la trilogie Quantex de Ludovic Albar sont plutôt bien passés, malgré quelques défauts. C’est maintenant au dernier volume de passer sur le grill. Voyons un peu si l’auteur arrive à conclure de façon satisfaisante cette histoire.

Continuer la lecture de « La coexistence, de Ludovic Albar »

Les enfants de Mars, de Gregory Benford

Récemment, je suis tombé un peu par hasard sur un Gregory Benford que je n’avais pas encore lu. Le titre laisse clairement entendre qu’il y est question de la planète rouge et comme cela fait un moment que je n’avais pas lu un roman la concernant, j’ai décidé de me lancer dans la lecture de Les enfants de Mars.

Continuer la lecture de « Les enfants de Mars, de Gregory Benford »

Aurora Rising, d’Alastair Reynolds

La série la plus connue d’Alastair Reynolds est celle des Inhibiteurs, initiée avec son premier roman L’espace de la révélation. L’auteur a ensuite écrit trois autres ouvrages dans le même univers (La cité du gouffre, L’arche de la rédemption, Le gouffre de l’absolution), avant de changer d’univers avec La pluie du siècle puis Janus. Mais en 2007, Reynolds revint le temps d’un roman dans son univers de départ. Cet ouvrage, intitulé The Prefect, est encore aujourd’hui inédit en français. Une décennie plus tard, l’auteur décida qu’il y avait matière à autre chose avec le protagoniste de The Prefect. C’est ainsi que fut publié en début de cette année Elysium Fire, deuxième volume consacré au Prefect Dreyfus. Pour l’occasion, le premier ouvrage est rebaptisé Aurora Rising. Tout cela faisait un bon prétexte pour que je me lance dans la partie inédite en français de cet univers.

Continuer la lecture de « Aurora Rising, d’Alastair Reynolds »

Marée stellaire, de David Brin

Parmi les différentes séries que je suis en train de relire, il y a celle de l’Élévation de David Brin. Le premier volume, Jusqu’au cœur du Soleil, m’a quasiment donné une meilleure impression qu’à sa première lecture. Qu’en est-il du volume suivant, Marée stellaire, dont mon souvenir était meilleur ?

Continuer la lecture de « Marée stellaire, de David Brin »

Transcendance, de Stephen Baxter

Il y a bien des années, j’ai commencé à poster mes chroniques sur la série Les enfants de la destinée de Stephen Baxter. Mais je n’ai posté que celles de Coalescence et Exultant. Ma chronique du troisième volume, Transcendance, est restée stockée dans un coin. Faisant un peu de ménage dans mes fichiers, j’ai remis la main dessus et après l’avoir dépoussiéré un brin, la voilà.

Continuer la lecture de « Transcendance, de Stephen Baxter »

Blood and Iron, de Harry Turtledove

Harry Turtledove est peut-être l’auteur d’uchronie le plus prolifique outre-Atlantique (et probablement l’un des plus prolifiques au monde). J’ai déjà parlé ici de son univers Timeline 191 et puisque jusqu’ici ça m’a bien plu, je poursuis ma lecture. Après le one shot How few remain et la trilogie Great War, je m’attaque donc à une nouvelle trilogie, American Empire, avec Blood and Iron.

Continuer la lecture de « Blood and Iron, de Harry Turtledove »

Les ferrailleurs du cosmos, d’Eric Brown

La profusion d’auteurs anglophones publiés fait qu’il est impossible de tous les traduire en français. Parfois, cela conduit à ne pas proposer, ou pas assez, des auteurs pourtant remarquables. C’est l’avis des éditions du Bélial concernant le britannique Eric Brown dont ils présentent donc le fixup Les ferrailleurs du cosmos.

Continuer la lecture de « Les ferrailleurs du cosmos, d’Eric Brown »

Vengeresse, d’Alastair Reynolds

Depuis un peu plus d’un an, j’ai décidé de rattraper un peu de mon retard dans les publications du britannique Alastair Reynolds. Après avoir fini sa trilogie des Enfants de Poséidon, j’ai décidé de m’attaquer à l’un de ses derniers romans en date : Revenger (publié en français sous le titre Vengeresse). Les romans plus anciens comme House of Suns ou Terminal World devront attendre encore un peu.

Continuer la lecture de « Vengeresse, d’Alastair Reynolds »

Dans la toile du temps, d’Adrian Tchaikovsky

Parmi les (nombreux) ouvrages dont la chronique végète dans la case “à finaliser un jour” il y a Empire in Black and Gold, premier volume de la série de fantasy Shadows of the Apt écrite par le britannique Adrian Tchaikovsky. Cette série reste, pour le moment, inédite en français mais l’auteur se fait connaître chez nous par l’un de ses romans plus récents : Dans la toile du temps. La version originale, Children of Time, traînant quelque part dans la bibliothèque je me suis décidé à m’y lancer.

Continuer la lecture de « Dans la toile du temps, d’Adrian Tchaikovsky »

L’algébriste, de Iain M. Banks

Iain M. Banks est surtout connu dans la SF pour son univers de la Culture, dont je finirai bien un jour par parler plus en détail. Par exemple quand je me déciderai à relire cette série. Mais Banks a aussi écrit quelques romans du genre, y compris des space opera, qui n’y sont pas liés. Je fais donc ma première incursion dans la partie SF non Culture de son œuvre avec L’algébriste.

Continuer la lecture de « L’algébriste, de Iain M. Banks »