The Second Collected Tales of Bauchelain & Korbal Broach, de Steven Erikson

Au fil de mon exploration des écrits de Steven Erikson dans l’univers malazéen, j’ai lu le premier recueil de novellas consacrées à Bauchelain & Korbal Broach. Et j’avais bien aimé ça. C’est donc sans surprise que je me suis lancé dans le deuxième recueil de novellas centrées sur les mêmes personnages.

Continuer la lecture de « The Second Collected Tales of Bauchelain & Korbal Broach, de Steven Erikson »

Les incontournables (récents) en SFFF

Je ne participe que très rarement aux divers défis que se lance régulièrement la blogosphère, notamment par flemmardise aiguë. Mais pour une fois, j’ai trouvé un peu d’énergie pour participer à la proposition de Vert de chez Nevertwhere, consistant à proposer des incontournables de la SFFF publiés à partir de 2000. Ceci permettant de proposer autre chose que du Fondation, Dune ou Seigneur des anneaux.

J’ai donc plongé dans mes archives de lecture pour faire le tour de ce que j’ai pu lire depuis 2000. Puis j’ai ensuite vérifié les dates de publication des ouvrages retenus, afin d’éliminer ceux ne répondant pas au critère. J’ai enfin écrémé un petit peu la liste afin de ne conserver que mes « incontournables ». J’entends par là des ouvrages que j’ai beaucoup apprécié, que je suis susceptible de relire un jour, voire que j’ai déjà relu, et que je conseille vivement à tous lecteurices d’imaginaire. Continuer la lecture de « Les incontournables (récents) en SFFF »

The First Collected Tales of Bauchelain & Korbal Broach, de Steven Erikson

J’ai abondamment parlé ici de la décalogie malazéenne de Steven Erikson. J’ai continué l’exploration de cet univers par le biais des romans de son co-créateur, Ian C. Esslemont. Mais Erikson ne s’est pas limité à sa première série dans ce cadre. S’il a depuis produit d’autres romans qui se passent avant, et que je finirai bien par lire un jour ou l’autre, il a aussi écrit une série de novellas centrée sur un duo de personnages secondaire de Memories of Ice : Bauchelain & Korbal Broach. A ce jour, six textes ont été publiés puis repris dans deux recueils. Je vais m’intéresser ici au premier.

Continuer la lecture de « The First Collected Tales of Bauchelain & Korbal Broach, de Steven Erikson »

Réjouissez-vous, de Steven Erikson

J’ai longuement parlé sur ce blog du Livre malazéen des glorieux défunts, décalogie de Steven Erikson. Si depuis la fin de cette série l’auteur a continué à explorer l’univers malazéen, il s’est aussi tourné vers la science-fiction. En plus d’une série de space-opera parodique, dont je parlerai peut-être un jour, Erikson a publié récemment un roman isolé intitulé Rejoice, A Knife to the Heart. Ce dernier a droit à une traduction française chez L’Atalante, sous le titre Réjouissez-vous. Voyons un peu de quoi il retourne.

Continuer la lecture de « Réjouissez-vous, de Steven Erikson »

The Crippled God, de Steven Erikson

This is the end, chante Adele dans Skyfall. Après neuf gros volumes, la fin du Livre malazéen des glorieux défunts arrive. Neuf volumes à suivre une multitude de personnages à travers de nombreuses intrigues et plusieurs continents. Est-ce que la fin sera à la hauteur du reste de la série ? Réponse avec The Crippled God.

Continuer la lecture de « The Crippled God, de Steven Erikson »

Dust of Dreams, de Steven Erikson

La fin du Livre malazéen des Glorieux défunts se rapproche. Dust of Dreams est le neuvième et avant-dernier volume de la série. Erikson parvient-il à continuer à susciter l’intérêt après des milliers de pages et peut-il encore surprendre ?

Continuer la lecture de « Dust of Dreams, de Steven Erikson »

Toll the Hounds, de Steven Erikson

Après sept pavés, je tiens bon sur le Livre malazéen des Glorieux défunts de Steven Erikson. Plus que trois romans pour finir la série. Trois très gros romans, j’ai encore du chemin à faire avant d’en arriver au bout. Attaquons la nouvelle étape, intitulé Toll the Hounds.

Continuer la lecture de « Toll the Hounds, de Steven Erikson »

Le Livre malazéen des glorieux défunts

Depuis quelques années, je n’hésite pas à dire ici et là que Le Livre malazéen des glorieux défunts est ma série de fantasy préférée. Et plus que cela, je considère l’ensemble créé par Steven Erikson et Ian C. Esslemont comme l’univers de fantasy le plus ambitieux, riche et réussi depuis Tolkien. Si j’ai commencé à chroniquer les différents volumes les uns après les autres, je n’avais pas encore essayé d’expliquer un peu en détail, autrement que par oral, ce qui fait la grandeur de cette œuvre et pourquoi il serait dommage que le lecteur francophone ne puisse en profiter dans son intégralité.

Continuer la lecture de « Le Livre malazéen des glorieux défunts »

Le Souffle du Moissonneur, de Steven Erikson

Après six volumes et déjà quelques milliers de pages, on peut se dire que l’on a bien avancé dans le Malazan Book of the Fallen de Steven Erikson. Mais il reste encore quatre volumes de plus de trois cent quatre-vingt mille mots chacun, soit plus d’un million et demi de mots. Une paille. Voyons donc où nous emmène le septième opus, intitulé Reaper’s Gale (Le Souffle du Moissonneur en VF), et nous verrons si les choses commencent à se décanter sérieusement ou si l’on a encore la sensation d’être loin de la fin de l’histoire.

Continuer la lecture de « Le Souffle du Moissonneur, de Steven Erikson »

Les Osseleurs, de Steven Erikson

Après cinq volumes on est arrivé au milieu du Malazan Book of the Fallen de Steven Erikson. Et avec The Bonehunters (Les Osseleurs en VF) on s’attaque donc à la deuxième moitié du cycle. Après un Midnight Tides qui revenait en arrière et nous présentait toute une kirielle de nouveaux personnages, lieux, etc. Erikson va-t-il enfin commencer à rassembler tous ces fils narratifs et nous permettre d’avoir un début d’idée sur la destination vers laquelle il nous conduit ?

Continuer la lecture de « Les Osseleurs, de Steven Erikson »