Défaillances Systèmes, de Martha Wells

Ayant à une époque acquis les livres beaucoup plus vite que je ne les lisais, j’ai encore en stock des ouvrages qui sont là depuis longtemps et qui sont de la main d’auteur dont je n’ai encore rien lu. Et parfois, je finis par avoir mon premier contact avec l’auteur par le biais d’une autre oeuvre. C’est ce qui est arrivé avec Martha Wells dont je possède Le feu primordial depuis une bonne dizaine d’années. Pourtant, c’est finalement avec All Systems Red (Défaillance Systèmes dans sa version française) que je lis finalement Wells pour la première fois.

Continuer la lecture de « Défaillances Systèmes, de Martha Wells »

24 vues du Mont Fuji, par Hokusai, de Roger Zelazny

Petit à petit, je poursuis mon exploration de la collection de novella Une Heure-Lumière des éditions du Bélial. Cette fois, il va s’agir d’un texte un peu plus ancien que les précédents, d’ailleurs de la plume d’un auteur disparu depuis une paire de décennies : Roger Zelazny. Voyons donc de quoi il retourne dans ce 24 vues du Mont Fuji, par Hokusai.

Continuer la lecture de « 24 vues du Mont Fuji, par Hokusai, de Roger Zelazny »

Peur sur la ligne, de Ben Aaronovitch

La série Peter Grant de Ben Aaronovitch est probablement l’une de mes préférées ces dernières années. Entre deux romans de la série, l’auteur a trouvé l’inspiration pour une novella intitulée The Furthest Station (traduit en Peur sur la ligne en français, titre que je ne trouve pas satisfaisant). Voyons ce que l’auteur propose dans ce texte un peu plus court. Continuer la lecture de « Peur sur la ligne, de Ben Aaronovitch »

Le sultan des nuages, de Geoffrey A. Landis

Mon voyage à travers la collection Une Heure-Lumière des éditions du Bélial se poursuit. Après avoir eu un cours d’histoire avec Ken Liu, un voyage au sein de la ceinture d’astéroïdes avec Egan, une présentation d’un centre d’appel assez particulier par Vinge, la construction d’un pont avec Johnson et une expédition sur Titan sous la direction de Baxter, on part cette fois pour Vénus avec Le sultan des nuages de Geoffrey Landis.

Continuer la lecture de « Le sultan des nuages, de Geoffrey A. Landis »

Retour sur Titan, de Stephen Baxter

La collection Une Heure-Lumière des éditions du Bélial continue de s’agrandir et je me doutais bien que le britannique Stephen Baxter finirait par y faire son entrée. C’est chose faite avec la novella Retour sur Titan. Bien que disposant déjà du texte en anglais dans le troisième recueil de l’auteur dans son univers Xeelee, Xeelee Endurance, j’ai décidé de lire cette novella en français.

Continuer la lecture de « Retour sur Titan, de Stephen Baxter »

Un pont sur la brume, de Kij Johnson

Petit à petit, je continue mon exploration de la collection Une Heure-Lumière des éditions du Bélial. Après Ken Liu et son L’homme qui mit fin à l’histoire, le Cérès et Vesta de Greg Egan et Cookie Monster par Vernor Vinge, je tente une nouvelle auteur avec Un pont sur la brume de Kij Johnson.

Continuer la lecture de « Un pont sur la brume, de Kij Johnson »

Cookie Monster, de Vernor Vinge

Petit à petit, je poursuis mon exploration de la collection Une Heure-Lumière des éditions du Bélial. Après le très bon L’homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu et le très intéressant Cérès et Vesta de Greg Egan, je passe à un auteur que j’apprécie beaucoup : Vernor Vinge. L’éditeur a choisi une novella dont le titre pourrait faire croire à un texte parlant de Sesame Street : Cookie Monster.

Continuer la lecture de « Cookie Monster, de Vernor Vinge »

Cérès et Vesta, de Greg Egan

Après un premier essai très satisfaisant de la collection Une Heure-Lumière des éditions du Bélial avec L’homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu, je me suis enfin décidé à tenter un autre ouvrage de cette collection. Place donc à Cérès et Vesta de Greg Egan.

Continuer la lecture de « Cérès et Vesta, de Greg Egan »

L’homme qui mit fin à l’histoire, de Ken Liu

La novella, que certains appellent « court roman » en français, est une forme assez peu utilisée dans l’édition en France (en dehors des œuvres d’Amélie Nothomb). Ce format est plus employé dans le monde anglophone de l’imaginaire et c’est avec un intérêt certain que j’ai vu arriver au début de cette année la collection Une Heure-Lumière aux éditions du Bélial : une collection dédiée aux novellas. Et j’ai décidé de tester cette collection avec L’homme qui mit fin à l’histoire de Ken Liu, l’un des auteurs d’imaginaires qui montent ces dernières années outre-Atlantique.

Continuer la lecture de « L’homme qui mit fin à l’histoire, de Ken Liu »

The last witness, de K. J. Parker

L’automne dernier a vu l’arrivée dans le paysage anglophone d’une collection primo-numérique de novella sous le label Tor.com et en parcourant la liste des premiers titres, j’y ai vu un texte de K. J. Parker, intitulé The last witness. Appréciant pas mal cet auteur, j’ai décidé de faire un premier essai de cette nouvelle collection.

Continuer la lecture de « The last witness, de K. J. Parker »