Archives du mot-clé Cyberpunk

Autremonde, de Tad Williams

La première série de fantasy que j’ai lu après voir fini Le seigneur des anneaux, c’était L’arcane des épées de Tad Williams. J’en garde encore pas mal de bons souvenirs. Et lorsque début 2000 Payot publia le début d’une nouvelle série de l’auteur, je décidais de m’y lancer. Mais le destin éditorial d’Autremonde a été quelque peu contrarié.

Lire la suite

Anges déchus, de Richard Morgan

A la relecture, le charme de Carbone modifié de Richard Morgan avait à nouveau opéré. Retrouver Takeshi Kovacs s’était fait sans aucun soucis. Il est donc logique que je poursuive dans cette voie et que je relise aussi Anges déchus, deuxième épisode des aventures de ce croisement de détective et de psychopathe.

Lire la suite

Gridlinked, de Neal Asher

Quelque part dans les limbes de ce blog se trouve une chronique de l’écorcheur de Neal Asher. Ce roman de space-opera m’avait assez plu et je comptais bien continuer à explorer l’univers dans lequel il s’inscrit. Mais un seul autre roman dans l’univers du Polity, intitulé Drone, est disponible en français. Et vu que l’éditeur actuel de l’auteur, Fleuve Noir, ne semble pas trop décidé à en publier d’autres, le dernier étant arrivé en 2010, j’ai décidé de passer directement à la VO. Et par la même occasion de lire les ouvrages dans l’ordre de parution d’origine, qui n’a pas grand rapport avec l’ordre dans lequel deux d’entre eux ont été traduits. Bref, j’ai fini par me lancer dans la lecture de Gridlinked de Neal Asher.

Lire la suite

Carbone modifié, de Richard Morgan

Il y a une douzaine d’années paraissait un bouquin intitulé Carbone modifié. Dû à la plume du britannique Richard Morgan, ce livre ouvrait la trilogie de cyberpunk Takeshi Kovacs, série qui m’avait bien plu à l’époque. Ayant décidé dernièrement de relire quelques ouvrages qui m’avait laissé une bonne impression la première fois, je suis donc revenu dans ce monde sombre et violent. Après tout ce temps, le charme opère-t-il encore ?

Lire la suite

Ch3val de Troi3, d’Eric Nieudan

La publication de textes directement en numérique permet de remettre au goût du jour les feuilletons, comme j’ai pu en parler avec Jésus contre Hitler ou bien le Rêve Oméga. Mais c’est aussi l’occasion d’essayer de placer plus facilement des récits de type novella. Appelé aussi chez nous ‘court roman’, ce sont les textes dont la longueur les placent quelque part entre la nouvelle et le roman. Si cette longueur est assez exploitée dans le monde anglophone, l’édition français y est beaucoup plus réfractaire, quoi que les romans d’Amélie Nothomb ont souvent des volumes de texte équivalent à une novella plutôt qu’un véritable roman (la plupart des prix anglophones placent la limite supérieure d’une novella à quarante mille mots). Bref, j’ai récemment lu la novella Ch3val de Troi3, d’Eric Nieudan.

Lire la suite

2087, de David Bry

Lisant essentiellement de la science-fiction d’origine anglophone, les récits post-apocalyptiques auxquels j’ai droit se passent majoritairement aux Etats-Unis. Le dernier roman de David Bry, nommé 2087, fut donc l’occasion de voir à quoi peut ressembler le même genre d’avenir dans un cadre qui m’est nettement plus familier que Manhattan ou Los Angeles : Paris.

Lire la suite

Le rêve Oméga 1 : Souvenirs mortels, de Jeff Balek

Ce début d’année 2014 est marqué dans le domaine de l’imaginaire par l’arrivée d’une nouvelle collection numérique, Snark, dernière branche en date des éditions Bragelonne. Destiné à publier des romans et des feuilletons directement sous forme numérique, ce label a sorti ses premiers ouvrages pas plus tard qu’hier. Et l’un d’entre eux étant un premier épisode de feuilleton, qui plus est gratuit, je me suis empressé d’y jeter un coup d’œil : Souvenirs mortels, premier épisode du feuilleton Le rêve Oméga de Jeff Balek.

Lire la suite

Reconstitué, de Sean Williams

Perdue quelque part dans les limbes de ce blog, se trouve une chronique du premier tome des Orphelins de la Terre, co-écrit par Sean Williams et Shane Dix. Williams a collaboré avec Dix sur d’autres séries, notamment une trilogie Star Wars, dans le cycle du Nouvel Ordre Jedi, mais il a aussi écrit seul. L’un de ces ouvrages s’intitule Reconstitué.

Lire la suite

Eglise électrique, de Jeff Somers

La science-fiction peut être une littérature d’idée mais elle peut aussi être une littérature d’action. Eglise électrique de l’américain Jeff Somers est clairement plus dans la deuxième catégorie. Ce roman est le premier de ceux mettant en scène le personnage d’Avery Cates, narrateur de ses propres aventures.