Devices & Desires, de K. J. Parker

Il y a quelques mois, j’ai terminé la trilogie Charognard de K. J. Parker. Après deux trilogies très satisfaisantes, je continue logiquement avec la troisième (et dernière pour le moment) trilogie de l’auteur : the Engineer Trilogy (la trilogie de l’ingénieur). Ce nouveau triptyque commence par Devices & Desires.

Continuer la lecture de « Devices & Desires, de K. J. Parker »

Memory, de K. J. Parker

K. J. Parker fait indéniablement partie des auteurs de fantasy que j’apprécie le plus ces dix dernières années. J’avais dévoré sa trilogie Loredan et les deux premiers volumes de la trilogie Charognard m’ont tout autant emballé. Mais le lectorat français n’a pas été aussi conquis puisque après Ombre et Motif, les éditions Bragelonne n’ont pas publié le dernier volume de cette série. Qu’à cela ne tienne, je suis passé à l’anglais pour connaître le fin mot de l’histoire de cet étrange amnésique qu’est Poldarn.

Continuer la lecture de « Memory, de K. J. Parker »

Motif, de K. J. Parker

Si je n’ai jamais eu l’occasion de chroniquer ici la première trilogie de K. J. Parker, la trilogie Loredan, j’ai par contre écrit à propos du début de sa deuxième série, Charognard. Et comme le premier volume, Ombre, m’a autant emballé que les livres précédents de l’auteur, j’ai décidé de continuer.

Continuer la lecture de « Motif, de K. J. Parker »

The last witness, de K. J. Parker

L’automne dernier a vu l’arrivée dans le paysage anglophone d’une collection primo-numérique de novella sous le label Tor.com et en parcourant la liste des premiers titres, j’y ai vu un texte de K. J. Parker, intitulé The last witness. Appréciant pas mal cet auteur, j’ai décidé de faire un premier essai de cette nouvelle collection.

Continuer la lecture de « The last witness, de K. J. Parker »

Ombre, de K. J. Parker

Il y a de cela quelques années, j’avais vu arriver une étonnante série de fantasy, la trilogie Loredan. Dû à la britannique K. J. Parker, ce trio de romans m’avait apporté quelque chose d’assez inattendu (et je ne désespère pas de pondre un jour les chroniques que méritent ces ouvrages). Et quelques années plus tard arriva Ombre, le début d’une nouvelle trilogie intitulée Charognard.

Continuer la lecture de « Ombre, de K. J. Parker »