Le système Valentine, de John Varley

Le système Valentine est le dernier texte publié en France, à ma connaissance, de John Varley. Situé dans le même univers que le canal Ophite et Gens de la Lune, ainsi que les recueils Persistance de la vision et Champagne bleu, ce roman assez conséquent est un véritable hommage au théâtre shakespearien.
Le narrateur et principal protagoniste du récit, Sparky Valentine, est un comédien de théâtre en partie reconverti dans les arnaques en tout genre. Depuis le nuage d’Oort Valentine apprend qu’une vieille connaissance se prépare à mettre en scène le Roi Lear, de Shakespeare, sur la Lune. Le comédien s’engage alors dans un véritable périple à travers le système solaire pour essayer d’obtenir le rôle titre de la pièce.
Le roman est découpé en cinq actes, comme une pièce de théâtre. Dans les actes impairs on assiste au voyage de Valentine à travers le système solaire, et à ses tentatives pour se débarrasser d’un tueur que lui a assigné une mafia. Les actes pairs nous content l’enfance de Valentine et la relation très particulière qu’il entretint avec son père.
Comme toujours chez Varley l’humour est assez présent, doublé ici d’un nombre incalculable de références à l’œuvre de William Shakespeare, auxquelles s’ajoute quelques clins d’œil à James Stewart et Robert Heinlein. On y trouve quelques curiosités, dont une version très raccourcie (en une page) du roi Lear, ainsi que le manuel du passager clandestin à l’ère du voyage spatial.
C’est bien fichu, on ne s’ennuie pas et quand on connait un peu Shakespeare c’est carrément jouissif par moment. Le principal défaut de l’ouvrage est finalement son prix, comme c’est trop souvent le cas pour les textes publiés dans la collection Lunes d’encre. Et apparemment aucune réédition en poche ne semble se profiler à l’horizon. Mais si vous pouvez passer cet écueil alors je vous conseille vivement de vous intéresser à ce roman bourré de bonnes choses.
Le système Valentine (The Golden Globe)
de John Varley
traduit par Patrick Marcel
illustration de Manchu / Alain Brion
collection Lunes d’encre / Folio SF
éditions Denoël / Gallimard
576 pages (grand format) 720 pages (poche)
Ce très bon livre est maintenant disponible en deux formats : grand ou poche

Une réflexion sur « Le système Valentine, de John Varley »

Répondre à Kadvael Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *