Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons, de Jasper Fforde

Jasper Fforde est l’auteur de la très bonne série Thursday Next, l’une de mes préférés, mais il a ensuite élargie sa bibliographie en s’occupant d’autres univers. Avec Jennifer Strange, il s’attaque à une littérature destinée à un public un peu plus jeune.

Jennifer Strange a quinze ans, est une enfant trouvée et doit s’occuper de magiciens sur le déclin. Car Jennifer vit dans un monde qui n’est pas tout à fait le notre. Tout comme Thursday Next, autre création de Fforde, Jennifer est dans univers un peu, voire franchement, décalé, dans lequel l’Angleterre est divisée en des dizaines de petits royaumes. Un monde dans lequel la magie existe, mais décline inexorablement, contraignant les magiciens et autres pratiquants à se limiter de plus en plus dans leurs effets. Et Jennifer a la tâche ingrate de devoir leur trouver du travail. Mais lorsqu’une subite vague de magie reflue et qu’un peu partout les clairvoyants et autres prophètes annoncent la mort prochaine du dernier des dragons, la vie de la jeune fille va connaître pas mal de remous.

Dès les premières pages, on reconnaît la patte de Fforde avec un récit à la première personne par quelqu’un qui ne vit manifestement pas dans le même univers que nous. Comme pour Thursday Next, Fforde nous décrit son univers par quelques explications de la narratrice, mais aussi par une foule de détails, des plus anodins au plus insolites. Le calque avec miss Next est aussi visible sur d’autres aspects. Jennifer a un animal de compagnie fort curieux, elle va accomplir diverses choses, pas forcément glorieuses, qu’elle préférerait oublier.

La plume de Fforde est toujours aussi agréable à lire. On se laisse plonger dans cette autre Angleterre et les pages défilent sans qu’on s’en aperçoive. On prend fait et cause pour Jennifer Strange, ado raisonnable entourée d’adultes menés par le cynisme et l’absurdité. Et une fois arrivé à la fin, on se dit que l’on lira l’épisode suivant avec probablement autant de plaisir. Une bonne façon de passer le temps, en attendant le retour de Thursday Next.

Jennifer Strange 1Moi, Jennifer Strange, dernière tueuse de dragons (The Last Dragonslayer)
de Jasper Fforde
traduit par Michel Pagel
illustration de Marko Tardito
collection Territoires
éditions Fleuve Noir
296 pages (grand format)

Si vous voulez en faire l’acquisition, peut-être trouverez-vous votre bonheur par ici.

Retour au sommaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.