The Crippled God, de Steven Erikson

This is the end, chante Adele dans Skyfall. Après neuf gros volumes, la fin du Livre malazéen des glorieux défunts arrive. Neuf volumes à suivre une multitude de personnages à travers de nombreuses intrigues et plusieurs continents. Est-ce que la fin sera à la hauteur du reste de la série ? Réponse avec The Crippled God.

Continuer la lecture de « The Crippled God, de Steven Erikson »

Dust of Dreams, de Steven Erikson

La fin du Livre malazéen des Glorieux défunts se rapproche. Dust of Dreams est le neuvième et avant-dernier volume de la série. Erikson parvient-il à continuer à susciter l’intérêt après des milliers de pages et peut-il encore surprendre ?

Continuer la lecture de « Dust of Dreams, de Steven Erikson »

Toll the Hounds, de Steven Erikson

Après sept pavés, je tiens bon sur le Livre malazéen des Glorieux défunts de Steven Erikson. Plus que trois romans pour finir la série. Trois très gros romans, j’ai encore du chemin à faire avant d’en arriver au bout. Attaquons la nouvelle étape, intitulé Toll the Hounds.

Continuer la lecture de « Toll the Hounds, de Steven Erikson »

Jeux d’ombres, de Glen Cook

Je poursuis tranquillement ma relecture de la Compagnie Noire de Glen Cook. Après avoir terminé les trois premiers romans, qui forment plus ou moins une trilogie, voyons un peu comment Toubib et ses camarades mercenaires se débrouillent dans ce quatrième épisode, intitulé Jeux d’ombres.

Continuer la lecture de « Jeux d’ombres, de Glen Cook »

La Rose Blanche, de Glen Cook

Après un premier et un deuxième volumes dont la relecture s’était bien passé, il est temps de passé à La Rose Blanche, troisième épisode des annales de la Compagnie Noire. Jusqu’ici, Glen Cook ne m’a pas déçu à la relecture. Voyons un peu comment ce volume se compare à mes souvenirs.

Continuer la lecture de « La Rose Blanche, de Glen Cook »

Reaper’s Gale, de Steven Erikson

Après six volumes et déjà quelques milliers de pages, on peut se dire que l’on a bien avancé dans le Malazan Book of the Fallen de Steven Erikson. Mais il reste encore quatre volumes de plus de trois cent quatre-vingt mille mots chacun, soit plus d’un million et demi de mots. Une paille. Voyons donc où nous emmène le septième opus, intitulé Reaper’s Gale, et nous verrons si les choses commencent à se décanter sérieusement ou si l’on a encore la sensation d’être loin de la fin de l’histoire.

Continuer la lecture de « Reaper’s Gale, de Steven Erikson »

The Bonehunters, de Steven Erikson

Après cinq volumes on est arrivé au milieu du Malazan Book of the Fallen de Steven Erikson. Et avec The Bonehunters on s’attaque donc à la deuxième moitié du cycle. Après un Midnight Tides qui revenait en arrière et nous présentait toute une kirielle de nouveaux personnages, lieux, etc. Erikson va-t-il enfin commencer à rassembler tous ces fils narratifs et nous permettre d’avoir un début d’idée sur la destination vers laquelle il nous conduit ?

Continuer la lecture de « The Bonehunters, de Steven Erikson »

Le château noir, de Glen Cook

La relecture de La compagnie noire s’étant bien passée, je poursuis l’affaire en relisant le deuxième volume, intitulé Le château noir en français. Le premier opus laissait certes quelques portes ouvertes pour l’avenir, mais dans l’ensemble l’intrigue était à peu près bouclée. Alors quelle approche Glen Cook a-t-il suivi pour ce deuxième volume ?

Continuer la lecture de « Le château noir, de Glen Cook »

Midnight Tides, de Steven Erikson

Après quatre volumes du Malazan Book of the Fallen, vous commencez à connaître la chanson. Est-ce que ce nouveau volume ne marque pas le déclin de la série ? Erikson arrive-t-il toujours à surprendre et à émerveiller ? On peut aussi se demander si l’on n’est pas un peu fatigué une fois arrivé au bout du cinquième volume, soit seulement la moitié de la série. La même question peut se poser pour La Roue du Temps, Le Trône de Fer ou La Compagnie Noire. Bref, plus une série dure et plus le risque de voir le lecteur abandonner augmente. On va donc voir si Midnight Tides est le volume de trop pour Erikson ou si au contraire il relance la machine pour encore un tour.

Continuer la lecture de « Midnight Tides, de Steven Erikson »

La Compagnie noire, de Glen Cook

Depuis quelques temps je me suis lancé dans une relecture de quelques livres dont le souvenir est positif et dont je n’ai jamais réalisé ici de chronique. Dans ce cadre, j’ai dernièrement décidé de commencer la relecture de La Compagnie noire, série emblématique de Glen Cook qui a eu une influence assez importante sur le genre. C’est notamment l’une des sources d’inspiration majeures pour le grand cycle de Steven Erikson. J’ai donc relu La Compagnie noire, premier volume de la série du même nom.

Continuer la lecture de « La Compagnie noire, de Glen Cook »