L’inspecteur Zhen et la traite des âmes, de Liz Williams

La fantaisie urbaine est généralement l’occasion d’enchanter un peu le réel en y intégrant quelques-uns des éléments clés de la fantasy. Néanmoins, j’ai pour l’instant lu essentiellement des productions d’inspirations occidentales, où un imaginaire principalement européen se mélange avec un milieu urbain nord-américain ou européen. Mais on peut trouver des livres qui proposent d’autres options, comme cela semble le cas de L’inspecteur Zhen et la traite des âmes, de la britannique Liz Williams.

Zhen Wei est inspecteur à Singapour Trois, sa spécialité : les affaires surnaturelles et mystiques. C’est donc à lui que l’on confie le soin de comprendre pourquoi les âmes de certains défunts n’atteignent plus l’au-delà. Et comme l’affaire semble importante et déborde de la juridiction terrestre, on lui adjoint pour coéquipier un démon. Voilà qui semble enchanter prodigieusement Zhen.

Ce premier volume pose bien les bases de l’univers dans lequel évolue l’inspecteur Zhen et le dépaysement est là. Le fait de réaliser une fantaisie urbaine dans un contexte d’extrême orient a déjà de quoi changer des habitudes du genre. Placer le contexte dans un futur plus ou moins proche permet éventuellement de longer les terres de la science-fiction. Mais ce qui rend vraiment cet univers original est probablement l’approche bureaucratique employée par Liz Williams. Que ce soit sur Terre ou dans l’au-delà, l’administration est reine. Bonjour procédure, fonctionnaire tatillon, lutte de pouvoir dans les services et corruption. L’autre chose qui rend le bouquin un peu différent d’une bonne partie de la fantaisie urbaine que j’ai lu est la présence pas seulement de quelques créatures fantastiques, mais de l’au-delà dans ses différentes dimensions que peut proposer une mythologie extrême-orientale. Et comme bien souvent lorsque l’on met en scène l’opposition « paradis / enfer », on voit généralement que les choses sont plus compliquées qu’une simple opposition bien / mal.

Snake AgentL’intrigue que propose Liz Williams est assez bien fichue et repose clairement sur l’univers qu’elle présente. Cela lui permet de nous faire découvrir le cadre de son récit au fur et à mesure que l’enquête progresse. Les personnages sont assez bien dépeints et Zhen, au centre du récit, est dans une position assez peu enviable qui lui permet d’attirer un peu de sympathie de la part du lecteur. Ayant lu l’ouvrage en anglais, je suis un peu curieux de voir quelle transcription a été utilisée en français pour les noms asiatiques qui foisonnent dans le texte (le nom du personnage principal est orthographié Chen en anglais). Par contre, je regrette pas mal ce titre français à rallonge alors que le titre original est plus court (Snake Agent). D’autant plus que ce titre en dévoile trop à mon goût, mais ce n’est pas vraiment surprenant de la part d’un éditeur qui en dévoile déjà régulièrement bien trop par le biais de ses quatrièmes de couverture. Le choix de l’illustration française n’est pas non plus des plus heureux, alors que celle produite pour l’éditeur originale est magnifique (pour la peine j’ai mis les deux illustrations ici, je vous laisse juger de la chose).

L’inspecteur Zhen et la traite des âmes est un roman sympathique avec lequel j’ai passé un bon moment de lecture. L’univers que propose Liz Williams est suffisamment original et bien présenté pour avoir envie de continuer à s’y intéresser. Et les personnages, notamment le partenaire imposé à Zhen, m’ont assez emballé pour que je lise peut-être un jour le volume suivant de la série. Probablement en anglais puisque c’est dans cette langue que j’ai commencé, d’autant plus que la suite ne semble pas dans les plans immédiats de l’éditeur français, deux ans après la sortie de ce premier épisode.

Inspecteur ZhenL’inspecteur Zhen et la traite des âmes (Snake Agent)
de Liz Williams
traduit par Arnaud Mousnier-Lompré
illustration de Vincent Chong
éditions L’Atalante
381 pages (grand format)

Disponible en numérique chez 7switch

Retour au sommaire

2 réflexions sur « L’inspecteur Zhen et la traite des âmes, de Liz Williams »

    1. Je cherchais de la fantasy urbaine d’inspiration autre. 😉
      La trilogie de l’empire de Feist traine dans un coin de ma bibliothèque, mais j’ai d’autres trucs un peu plus prioritaires à lire dans le genre.

Répondre à lutin82 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *