Archives du mot-clé malazan

Stonewielder, de Ian C. Esslemont

Quand on explore un univers dans lequel plusieurs œuvres se passent en parallèle les unes des autres, la question de l’ordre de lecture peut se poser. Ce qui est le cas pour les romans écrits par Ian C. Esslemont dans le même univers que ceux de Steven Erikson. Certains fans proposent diverses possibilités pour l’ordre de lecture. Personnellement, j’ai décidé d’insérer entre les huitième et neuvième volumes d’Erikson la lecture du troisième Esslemont, Stonewielder.

Lire la suite

Return of the Crimson Guard, de Ian C. Esslemont

En marge du livre malazéen des glorieux défunts de Steven Erikson, j’ai parlé de Night of Knives, « court » roman de Ian C. Esslemont se passant dans le même univers. Et suite à cet ouvrage, l’auteur a signé un accord pour la publication de cinq romans supplémentaires. Mais contrairement au premier qui se plaçait avant le début de la série d’Erikson, ces nouveaux romans s’intercalent en partie dans la série, puis la prolonge. Commençons par Return of the Crimson Guard, dont l’action se situe à peu près entre celle de Reaper’s Gale et de Toll the Hounds.

Lire la suite

Reaper’s Gale, de Steven Erikson

Après six volumes et déjà quelques milliers de pages, on peut se dire que l’on a bien avancé dans le Malazan Book of the Fallen de Steven Erikson. Mais il reste encore quatre volumes de plus de trois cent quatre-vingt mille mots chacun, soit plus d’un million et demi de mots. Une paille. Voyons donc où nous emmène le septième opus, intitulé Reaper’s Gale, et nous verrons si les choses commencent à se décanter sérieusement ou si l’on a encore la sensation d’être loin de la fin de l’histoire.

Lire la suite

The Bonehunters, de Steven Erikson

Après cinq volumes on est arrivé au milieu du Malazan Book of the Fallen de Steven Erikson. Et avec The Bonehunters on s’attaque donc à la deuxième moitié du cycle. Après un Midnight Tides qui revenait en arrière et nous présentait toute une kirielle de nouveaux personnages, lieux, etc. Erikson va-t-il enfin commencer à rassembler tous ces fils narratifs et nous permettre d’avoir un début d’idée sur la destination vers laquelle il nous conduit ?

Lire la suite

Midnight Tides, de Steven Erikson

Après quatre volumes du Malazan Book of the Fallen, vous commencez à connaître la chanson. Est-ce que ce nouveau volume ne marque pas le déclin de la série ? Erikson arrive-t-il toujours à surprendre et à émerveiller ? On peut aussi se demander si l’on n’est pas un peu fatigué une fois arrivé au bout du cinquième volume, soit seulement la moitié de la série. La même question peut se poser pour La Roue du Temps, Le Trône de Fer ou La Compagnie Noire. Bref, plus une série dure et plus le risque de voir le lecteur abandonner augmente. On va donc voir si Midnight Tides est le volume de trop pour Erikson ou si au contraire il relance la machine pour encore un tour.

Lire la suite

Night of Knives, de Ian C.Esslemont

J’ai déjà abondamment parlé sur ce blog de la série Le livre malazéen des glorieux défunts de Steven Erikson et de façon élogieuse. Mais il me semble avoir un peu oublié d’écrire qu’Erikson n’est pas le seul à l’origine de cette œuvre. Sa série prend ses racines dans un univers de jeu de rôle qu’il a co-créé avec Ian Esslemont. Après avoir fait moult parties et créé toute une tripotée de personnages, les deux compères ont tenté diverses approches (jeu de rôle, script de film, etc.) avant qu’Erikson ne réussisse à vendre Gardens of the Moon a un éditeur britannique puis écrive les neuf volumes suivants. Mais de son côté Esslemont avait aussi écrit deux romans et la série d’Erikson finissant par connaître un certain succès, Esslemont pu faire publier ses ouvrages et se consacrer à l’écriture des suivants. Bref, on se retrouve avec deux séries de deux auteurs différents mais dans un même univers. Voyons donc ce que raconte le premier des romans d’Esslemont intitulé Night of Knives (la nuit des couteaux).

Lire la suite

House of Chains, de Steven Erikson

Je vous ai déjà parlé trois fois du Malazan Book of the Fallen de Steven Erikson. Trois fois en bien et qui plus est en montant en qualité à chaque volume. Mais il reste encore sept volumes pour finir la série, sans parler des à côtés, et l’auteur est-il parvenu à maintenir ce niveau jusqu’à la fin ? Je ne vais pas vous donner la réponse aujourd’hui, puisque l’on va se contenter de regarder ce qu’il en est du quatrième volume intitulé House of Chains.

Lire la suite

Memories of Ice, de Steven Erikson

Après deux premiers volumes très concluants, il n’est pas surprenant que j’ai poursuivi ma lecture du Malazan Book of the Fallen de Steven Erikson. Le deuxième volume avait réussi à être meilleur que le premier, ce qui n’est pas toujours évident sur les séries. Le troisième épisode, intitulé Memories of Ice, peut-il faire encore mieux ? C’est ce que nous allons voir. Notons que si les deux premiers romans ont été traduits en français, la publication de la série s’est arrêtée là chez nous. On entre donc dans le territoire de l’inédit dans la langue de Molière.

Lire la suite

Deadhouse Gates, de Steven Erikson

J’ai déjà parlé sur ce blog d’un roman de fantasy intitulé Gardens of the Moon, premier volume du Malazan Book of the Fallen de Steven Erikson. La série comptant en tout dix volumes, il serait bien que je vous parle un peu de la suite. Je vais donc me pencher sur Deadhouse Gates, le deuxième volume et on va voir si cette série parvient à garder sa qualité ou si, comme ça arrive un peu trop souvent, tout ça commence à se casser la figure dès le deuxième épisode.

Lire la suite

Gardens of the Moon, de Steven Erikson

A chaque fois que je sors d’un livre marquant, je me demande si je trouverai d’autres ouvrages capables de l’égaler. Parfois, je doute d’y arriver, mais immanquablement il finit toujours par se présenter un bouquin qui s’impose à nouveau comme une étape particulière dans mon parcours de lecteur. Gardens of the Moon, premier volume du Livre malazéen des glorieux défunts du canadien Steven Erikson, est l’un d’eux

Lire la suite