Plongée sur R’lyeh, de Loic Richard

Il y a quelques temps, j’ai eu la surprise de découvrir que les livres dont vous êtes le héros sont à nouveau dans les rayonnages des librairies. Essentiellement des rééditions de vieilleries, mais pas uniquement puisqu’il y a aussi quelques nouveautés sur le marché, notamment des ouvrages purement francophones et exploités en numérique. Parmi eux, j’ai eu la chance de lire Plongée sur R’lyeh, de Loic Richard, publié par Walrus, un éditeur purement numérique.

Le lecteur incarne Dieter Neuer, officier de la marine du troisième Reich, membre d’une organisation secrète tentant de préserver la paix sur Terre, et surtout embarqué au début de l’ouvrage, en 1938, dans une mission top-secrète visant à fournir à Hitler les moyens d’imposer sa volonté au reste du monde. Comme le titre le laisse supposer, on risque d’y croiser une entité nommée Cthulhu.

Parlons d’abord de la forme de l’ouvrage. Pour ceux qui ne les connaissent pas, les livres dont vous êtes le héros offrent au lecteur de choisir la façon dont le récit va évoluer, en proposant différentes versions de l’histoire. A charge au lecteur de trouver le fil qui fera survivre le personnage à travers tout le récit. Les versions papier de ces ouvrages demandaient de sauter sans cesse d’un bout à l’autre du livre, les choix s’opérant généralement par une mécanique du type « si vous choisissez d’ouvrir la porte de gauche allez au 123, si vous préférez la porte de droite allez au 257 ». Le lecteur de ces livres allait et venait à travers les chapitres, cherchant le numéro correspondant, tout en essayant de ne pas perdre trop vite de vue son chapitre précédent, au cas où il aurait fait un bien mauvais choix. Avec le numérique, la chose est bien plus aisée. Il suffit de cliquer sur le numéro correspondant à son choix pour arriver directement au bon chapitre. Et pour peu que l’on ait une fonction d’historique sur sa liseuse ou son logiciel de lecture, il est possible de revenir en arrière, parfois de plusieurs chapitres, si l’on a pris la mauvaise direction. Les livres dont vous êtes le héros sont des ouvrages auxquels le format numérique est parfaitement adapté.

Disons maintenant quelques mots sur le texte en lui-même. L’écriture est assez agréable et permet de se plonger assez facilement dans le récit. Loic Richard maîtrise son ambiance et parvient à faire sentir ce mélange étrange entre la terreur que fait régner le troisième Reich sur ses sujets et l’horreur indicible auquel tout personnage lovecraftien fini par être confronté à un moment ou un autre. J’avoue avoir hésité plus d’une fois  sur la marche à suivre, me sentant comme pris dans un étau entre deux menaces tout aussi effrayantes. Et je suis « mort » plus d’une fois. Heureusement, à chaque échec il est possible de recommencer l’aventure et pas nécessairement depuis le début. Le livre propose de repartir en cours de route, un peu comme un retour à la dernière sauvegarde dans un jeu vidéo. Ou l’on peut aussi remonter dans l’historique de sa liseuse de quelques étapes pour revenir au point où l’on pense avoir fait le mauvais choix. Certains appelleront cela de la triche, mais tout lecteur des livres dont vous êtes le héros qui a gardé un doigt sur le numéro d’avant comprendra l’intérêt de la chose.

Bref, ce fut une lecture pratique parce que l’objet numérique est bien conçu et surtout ce fut une lecture plaisante parce que l’ambiance y était. J’ai retrouvé ce bon vieux frisson que j’avais ado en hésitant sur la porte à ouvrir, doublé d’un mélange plutôt réussi entre l’univers de Lovecraft et le bon vieux nazi occultiste. La fin peut laisser espérer un autre épisode dans le même univers et j’avoue que j’y replongerais volontiers.

Plongee sur RlyehPlongée sur R’lyeh
de Loic Richard
couverture et illustrations internes de Yann « Eacone » Delahaie
édition Walrus

Sympa et pas cher

Retour au sommaire

2 réflexions sur « Plongée sur R’lyeh, de Loic Richard »

    1. Je ne sais pas trop ce que valent les autres livres dont vous êtes le héros de leur catalogue, mais en terme d’ambiance, celui-ci m’a vraiment convenu et si une suite voit le jour, je n’hésiterais pas. 🙂

Répondre à Tigger Lilly Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *